L'huile essentielle de chanvre

Les huiles essentielles sont utilisées depuis des siècles, on en aurait même retrouvé des mentions sur des papyrus de l’Egypte ancienne (4500 av JC). Mais savez-vous réellement ce qu’elles contiennent, et comment elles sont obtenues ? Avez-vous déjà entendu parler de l’huile essentielle de Chanvre ? Et des terpènes ?

Tour d’horizon de cet élixir végétal…

 

Qu’est ce qu’une huile essentielle ?

L’huile essentielle est une substance concentrée en extraits aromatiques volatils d’une plante. Malgré son nom, elle ne contient pas d’huile, car elle est uniquement composée de ces molécules volatiles.

 

Comment obtient-on notre huile essentielle ?

 

Notre huile essentielle est obtenue par la méthode de distillation à la vapeur. Cette technique n’a pas beaucoup changé au fil des millénaire : Elle consiste à faire passer de la vapeur d’eau à travers la partie de la plante sélectionnée, entraînant les molécules aromatiques végétale avec elle. On obtient donc un mélange de vapeur d’eau et de différents composants biochimiques. Ce mélange est alors condensé, c’est à dire qu’on va le refroidir pour permettre la séparation de l’eau et de l’huile essentielle, car ces deux fractions ne peuvent pas se mélanger à l’état liquide (on dit qu’ils sont “non miscibles”). On récupère donc l’huile essentielle qui se trouve en surface car sa densité est plus faible que celle de l’eau. L’eau restante est appelé hydrolat ou eau florale.

Il faut environ une tonne de chanvre, issue de production française, pour obtenir un litre de notre huile essentielle. Ceci explique sa rareté et son prix sur le marché, comparable à celui de l’huile essentielle de rose ou d’immortelle.

 

 

Composition du Flower Power

Notre huile essentielle de Chanvre est composée de plus de 200 composés, dont certains sont reconnus en aromathérapie pour posséder des propriétés biochimiques très intéressantes.

 

Les cannabinoïdes ne sont pas solubles dans l’eau, notre huile essentielle ne contient donc pas de tétrahydrocannabinol (THC), la molécule psychoactive du cannabis. Cependant, elle contient beaucoup de terpènes. Ces terpènes sont des composants organiques non psychoactifs à l’origine des arômes et des odeurs caractéristiques des plantes. Dans la plante Cannabis Sativa L., ils servent de protection naturelle contre les bactéries, les champignons, les insectes et les différents stress environnementaux auxquels la plante peut être confrontée.

Les terpènes

Les terpènes ne sont pas uniquement présents dans le cannabis, on les retrouve également dans les fruits, les légumes, les herbes ou encore les épices. Les scientifiques ont identifié près de 20.000 terpènes différents dans le monde végétal ! Plus de 120 terpènes différents ont été retrouvés dans le cannabis à des concentrations significatives.

Ainsi, les principaux terpènes retrouvés dans notre huile essentielle de Chanvre sont le β-myrcène, le trans-β-ocimène, le β-caryophyllène, le terpinolène et les α et β-pinènes.

 

C’est parti pour un petit topo sur ces composés :

  • Le β-myrcène

 Le β-myrcène est le principal terpène dans le cannabis. Il est responsable de l’odeur caractéristique de cette plante, aux notes terreuses, musquées et épicées.

Il est réputé pour posséder des propriétés anti-douleur et anti-inflammatoire. Selon les études, il possèderait également un effet relaxant, tranquillisant et sédatif.

 

Credit photo : RoyalQueenSeeds

  • L’ocimène

L’ocimène est un terpène que l'on retrouve également dans le basilic, la mangue ou la menthe. Il possède un arôme herbacé et boisé, et possède un potentiel anti-inflammatoire.

  • Le β-caryophyllène

Le β-caryophyllène est un terpène à la structure chimique exceptionnelle pour un composé naturel. Il s’agit d’un “sesquiterpène”, qui a la particularité de pouvoir activer spécifiquement des récepteurs (CB2) du système endocannabinoïde (ensemble de récepteurs cellulaires et de molécules situés dans notre corps) comme pourrait le faire les cannabinoïdes tel que le THC. On lui reconnaît entre autre une activité anti-inflammatoire, calmante et anti-douleur.

Credit photo : RoyalQueenSeeds

  • Le terpinolène

Le terpinolène est en partie responsable de l’odeur boisée, de pin et de citron que la plante peut avoir. On le retrouve dans l’arbre à thé, les conifères, le romarin ou le lilas. Selon les premières études sur ce composé, il possèderait des propriétés anti-oxydantes, antibactériennes et antimicrobiennes.

  • Les pinènes

Les pinènes ont un arôme caractéristique de pin et de conifère. Assez communs dans la nature, ils fonctionnent comme anti-inflammatoires et bronchodilatateurs.

 

Ces informations ne sont évidemment pas exhaustives, il est presque impossible de résumé l’ensemble des études* et des propriétés attribuées à ces molécules en une seule page, d’autant que les études fines de ces composés restent relativement récentes.

 

L’utilisation de l’huile essentielle de Chanvre

Maintenant que nous savons ce que sont les terpènes, et quels sont ceux majoritairement retrouvés dans notre Flower Power, que pouvons-nous en conclure sur l’utilisation de notre huile essentielle?

Grâce aux propriétés du β-myrcène et du β-caryophyllène, il peut être intéressant d’appliquer notre huile essentielle en massage sur les zones concernées (muscles, articulations, bas ventre, …). Gardez en tête qu’il faut toujours diluer l’huile essentielle dans de l’huile végétale avant l’application.

Utilisée dans un diffuseur ou avec une huile de massage, elle apporte une sensation de relaxation générale, pour vous aider à vous libérer du stress quotidien.

Pour accentuer la relaxation générale du corps et de l’esprit, vous pouvez également appliquer 1 goutte d’huile essentielle diluée dans de l’huile végétale sur vos poignets, puis les frottez délicatement avant de respirer ce mélange parfumé.

 

Association

Les huiles essentielles fonctionnent très bien en synergie, et il peut être judicieux de les associer pour multiplier leurs effets et potentialiser leurs actions. Explorons ensemble les possibilités d’associations avec le Flower Power.

Les propositions suivantes n’engagent que nos observations et nos conclusions, à vous de trouver votre association préférée en fonction de l’effet recherché!

L’huile essentielle de chanvre se mélange bien en diffusion avec les huiles essentielles issues d’agrumes, comme le citron, la citronnelle ou la bergamote. Un ambiance pure détente garantie !

On peut aussi y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou de camomille pour augmenter les sensations relaxantes. Pour un moment de méditation plus intime, on peut penser à l’associer à de l’huile essentielle d’encens ou de vétiver.

Bonus : Mélangez là avec l’huile essentielle de rose pour obtenir une odeur envoûtante qui ne vous laissera pas indifférent.


Maintenant, à vous de vous approprier le Flower Power et ses multiples utilisations pour adopter une stress-free life !

 

EDIT :

Le 17 Janvier 2018, une étude scientifique s’est intéressée aux effets de l’huile essentielle de chanvre sur le cerveau humain. L’expérience a ainsi permis de mesurer des paramètres du système nerveux autonome, de réaliser un électroencéphalogramme et d’évaluer l’humeur générale des sujets avant et après inhalation de l’huile essentielle de chanvre.

Résultat : les sujets se sont décrits comme plus calmes et relaxés. Les mesures révèlent que l’inhalation de l’huile essentielle de chanvre influe sur l’activité cérébrale, et suggèrent que celle-ci peut être utile dans les situations de stress, de dépression ou d’anxiété.

Cette étude préliminaire n’a pu être menée que sur 5 volontaires, mais elle ouvre la porte à de nouvelles recherches qui promettent d’être très intéressantes !

 

Pour les plus scientifiques d'entre-vous, voici les études qui nous permettent de définir les propriétés de nos terpènes :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21749363

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1753786/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25026734

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18574142

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12122569

https://link.springer.com/article/10.2478/s11756-013-0230-2#page-1

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16008117

Share:

Publiez un commentaire!