Le chocolat, un anti-stress naturel ?

Vous le savez, nous avons lancé nos truffes au CBD et au cacao cru avec la complicité du chocolatier d’exception Carrés Sauvages. Et ce n’est pas un hasard si nous avons élaboré cette recette à partir de CBD bien sûr, mais aussi de chocolat ! Le cacao possède de nombreuses vertus pour le corps et l’esprit - on fait le point juste ici.

chocolat noir cacao cru cbd chanvre

D’où vient le cacao ?

Fruit du cacaoyer (un arbre de 10 mètres situé dans les forêts équatoriales, en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie), le cacao est bien loin de ressembler à sa version transformée que l’on aime appeler « péché mignon » - le chocolat. Les fruits de cet arbre (qui poussent sur son tronc) sont les cabosses : une forme ovale façon petit ballon de rugby. À l’intérieur, de la pulpe blanche et des graines : les fèves de cacao. Lorsque les Aztèques les découvrent (bien après les animaux) en l’an 1300, ils les utilisent d’abord comme monnaie ! Ils les transforment ensuite en boisson chaude (très amère, sans sucre ni lait à l’époque), puis tentent d’y ajouter des épices en quête de goût. En 1528, Hernan Cortès, un Espagnol connu pour avoir conquis le Mexique sous Charles Quint ramène les fèves dans son pays natal à la plus grande joie de la Cour royale - qui ne jure plus que par cette boisson de luxe ! Et c’est en 1615 que le cacao fait son apparition en France grâce au mariage de deux reines espagnoles avec des rois français : Louis XIII et Louis XIV.

Il faudra attendre 1835 pour qu’un Hollandais ait l’idée de consommer le cacao sous une autre forme. En broyant les fèves grâce à une machine, il obtient de la poudre, et en pressant la pâte, du beurre de cacao. C’est grâce à lui que la texture a pu devenir plus fluide, et qu’on a pu commencer à la mélanger avec du sucre. Et du lait. Et des amandes. Et de la fleur de sel. Des noisettes. Du caramel. De la liqueur de cerise (quoi que, on aurait pu s’arrêter avant).

Comment fabrique-t-on du chocolat ?

De nos jours, les cabosses poussent toujours sur les cacaoyers d’Amérique du Sud, d’Afrique ou d’Inde principalement. Vous l’aurez compris, si vous êtes plutôt « circuits courts », le chocolat ou du moins son ingrédient principal n’est pas si local, d’où les nombreux restaurants et groupes hôteliers loin des continents producteurs qui font le choix de bannir le chocolat, par souci de responsabilité. Dur, mais cohérent.

La récolte a lieu deux fois par an à la main, pour passer à l’écabossage, l’étape minutieuse d’extraction (un peu comme le CBD dans le chanvre, comme l’explique très bien notre expert chanvrier ici). Les fèves fermentent quelques jours puis sèchent au soleil avant d’être transformées. Et le plus souvent, exportées partout dans le monde.

À la réception des fèves, certaines manufactures font le choix ou non de torréfier le cacao (griller les graines). Carrés Sauvages, par exemple, avec qui on a imaginé nos truffes au CBD, ne torréfie pas ses graines pour « préserver leur goût d’origine et leurs bienfaits nutritionnels ». Viennent ensuite le concassage pour séparer la coque de la fève, le broyage pour obtenir une texture onctueuse à laquelle on ajoute du sucre et du beurre de cacao, puis le conchage (le mélange des ingrédients), le tempérage pour stabiliser la matière et le moulage.

Chez HO KARAN, nous travaillons uniquement avec des producteurs éthiques basés en France (découvrez nos pages transparence pour suivre le chemin de tous nos produits). Pour fabriquer nos truffes au CBD, nous avons cherché un chocolatier qui partageait notre politique « au plus responsable ». Laure, la fondatrice de la Carrés Sauvages fabrique artisanalement son chocolat à partir de la fève de cacao, à basse température (moins de 42 degrés) et sans sucre raffiné. Comme chez HO KARAN, ses ingrédients sont issus de l’agriculture biologique et du commerce équitable. Et bien évidemment, le chocolat est fabriqué en France. Des conditions inévitables pour garantir des truffes d’exception, aussi gourmandes que riches en bienfaits !


chocolat noir cacao cru cbd chanvre

Quelles sont les vertus du chocolat ?

Selon plusieurs études scientifiques*, le chocolat aiderait à réduire le stress. On s’explique.

D’abord, on parle d’un chocolat noir, c’est à dire le plus pur possible (et non, votre calendrier de l’avent Kinder ne vous fera pas vraiment décompresser - ceci dit, la personne trentenaire auteure de cet article assume éprouver beaucoup de plaisir en ouvrant sa petite case tous les matins). Si le chocolat est intéressant d’un point de vue nutritionnel, c’est pour sa richesse en magnésium, un minéral clé pour l’organisme notamment pour lutter contre la fatigue, aider au fonctionnement normal du système nerveux, booster la mémoire ou la concentration. Quel lien entre le magnésium et le stress ? En cas de stress, l’organisme produit du cortisol (l’hormone du stress), ce qui fait fuir le magnésium. Le problème : un manque de magnésium nous rend encore plus vulnérable au stress*. Un cercle vicieux - et bien souvent un creu à combler.

En moyenne, le chocolat noir en possède 112 mg pour 100 g (et 60 mg pour du chocolat lait). Alors non, on ne vous recommande pas d’enfiler deux tablettes par jour pour rester zen, mais plutôt d’équilibrer ses apports nutritionnels. On trouve du magnésium dans beaucoup d’autres aliments non transformés : les algues, les graines (courge, chia, tournesol, lin), les oléagineux (noix du brésil, amandes, noisettes…), les céréales complètes, le quinoa, les légumes verts…

Considéré comme un aliment plaisir, le chocolat booste la production d’endorphines* - l’hormone du plaisir. Assimilé à un moment de bonheur, dans le cerveau, c’est le même effet qu’une séance de sport (chacun ses choix), qu’un fou rire ou un bon massage (comme au No Stress Studio).

Fun fact : le chocolat contient aussi de l’anandamide, un neurotransmetteur cannabinoïde endogène qui interagit avec certains récepteurs dans le système nerveux central et périphérique (tout savoir sur le système endocannabinoïde ici). Très simplement : l’action de cette molécule régule le système cardiovasculaire et génère un sentiment de bonheur.

Pour toutes ces raisons, selon Laure, la fondatrice de Carrés Sauvages devenue experte en la matière confirme que le chocolat est un véritable anti-stress naturel mais pas seulement : “il y a également une part psychologique dans son rôle anti-stress : en général, il est rattaché dans notre mémoire à des moments heureux”.

Comment a-t-on formulé nos truffes au CBD pour qu’elles soient à la fois gourmandes et ultra apaisantes ? “Elles sont composées de fèves de cacao crues gorgées d’antioxydants, de sucre de fleur de coco à faible indice glycémique qui apporte des minéraux, de purée d’amandes blanches qui apporte des bonnes protéines et du magnésium, d’huile de chanvre qui est l’une des huiles les plus riches en oméga 3 (elle contient aussi des vitamines A, E, B1, B2 et B6), du collagène pour l’éclat de la peau et du CBD qui vient détendre l’organisme. En somme, chaque bouchée fond en bouche pour apporter son lot de tendresse et de nutriments.” Et de loin, le meilleur cadeau à faire à ses proches pour les fêtes.


Sold out

Références :

* Le scientifique Sunil Kochhar et ses collègues de l'American chemical society (ACS)
*"Les effets métaboliques de la consommation de chocolat noir sur l'énergie, la microflore de l'estomac et le métabolisme lié au stress"

*_Cuciureanu, Magdalena D., et Robert Vink. 2011. « Magnesium and Stress ». In Magnesium in the Central Nervous System, édité par Robert Vink et Mihai Nechifor. Adelaide (AU): University of Adelaide Press.

http://edition.cnn.com/HEALTH/indepth.food/sweets/chocolate.cravings/


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés