Billet d'humeur : mon combat contre l'acné adulte

Ce n’est pas un hasard si nous avons formulé notre premier masque pour apaiser l’acné adulte. À 30 ans, Laure Bouguen, fondatrice de HO KARAN, souffre d’acné depuis plusieurs années pour diverses raisons. Un combat qu’elle raconte à cœur ouvert de la prise de conscience aux solutions concrètes qui ont fait leurs preuves !

Ce n’est pas un hasard si nous avons formulé notre premier masque pour apaiser l’acné adulte. À 30 ans, Laure Bouguen, fondatrice de HO KARAN, souffre d’acné depuis plusieurs années pour diverses raisons. Un combat qu’elle raconte à cœur ouvert de la prise de conscience aux solutions concrètes qui ont fait leurs preuves !

laure bouguen fondatrice ho karan portrait

L’acné adulte : ma prise de conscience à 30 ans

On nous a beaucoup parlé d’acné sur les deux dernières années, et les professionnels du marketing cosmétique ont même trouvé un nom tout approprié pour vendre un nouveau problème “le mascné”, l’acné créée par le port du masque. L’acné serait-elle donc la nouvelle ride ? Un filon de l’industrie cosmétique pour faire culpabiliser les femmes - toujours plus jeunes - et leur vendre des crèmes, des leds, du maquillage… ?

Je n’aime pas parler de bénéfices anti-âge pour les produits HO KARAN car je ne veux pas faire culpabiliser nos clients face au vieillissement de leur peau. De la même façon je n’ai jamais encore trop pris la parole sur l’acné qui touche près de 6 millions de personnes en France, et de plus en plus de femmes adultes, 41% des 25-40 ans d’après certaines études* (*revue de recherche de 2017 dans “The Journal of Clinical and Aesthetic Dermatology”)

Les pores de la peau visibles, les comédons, les inflammations… font tous partie de la vie quotidienne de notre peau et je souhaiterais aider les femmes et les hommes à les normaliser, plutôt qu’à en faire des facteurs de complexe. J’ai d’ailleurs écrit un billet d’humeur à ce sujet l’année dernière “une peau saine plutôt qu’une peau parfaite” pour partager mon parcours avec l’acné suite à un diagnostic de SOPK (syndrome ovarien polykystique). Je venais d’arrêter ma pilule après plus d’une décennie sous hormones de synthèse dont le but, au-delà de la contraception, était d’abaisser mon taux d’androgènes qui me provoque acné et hirsutisme (pilosité notamment faciale excessive).

L’acné est un sujet très intime car c’est une blessure narcissique profonde. Je n’en parlais pas souvent jusqu’à présent car j’avais la sensation de ne pas pouvoir proposer de solutions. Il y a 2 ans j’ai donc entamé une grande recherche pour comprendre les causes profondes de l’acné et notamment de l’acné adulte. J’ai commencé par aller voir une naturopathe, mais j’avais l’impression qu’il manquait une approche psychologique. J’ai donc continué par un accompagnement hebdomadaire durant 3 mois avec Alexandra Vignon (programme à fleur de peau) à la fin duquel j’ai eu la sensation d’avoir les clés pour affronter mon acné. Alexandra est anthropologue de formation, sophrologue, naturopathe et éducatrice de santé selon l’ayurvéda. Elle s’est spécialisée dans le lien entre la peau et le cerveau, et accompagne des femmes souffrant d’acné liée à l’anxiété.

Quelques mois après cet accompagnement je me suis décidée à arrêter la pilule qui cachait en partie mon acné - ainsi que tous les autres symptômes liés à l’hyperandrogénie - et 15 mois plus tard, après avoir traversé les montagnes russes hormonales, je vous partage ma conviction profonde : l’acné et le stress sont intimement liés.



Hygiène de vie et stress, les causes profondes de l’acné adulte chez moi (et la plupart d’entre nous !)


Si l’acné adolescente fait partie des cycles hormonaux naturels, les femmes à partir de 25-30 ans sont de plus en plus nombreuses à se plaindre de l’acné dite adulte, une forme particulièrement récalcitrante. Disclaimer : elle implique de nombreux facteurs, et il n’y a pas de formule magique. Si vous souhaitez vous en débarrasser, ou à minima l’amoindrir, il vous faudra travailler sur ses causes multiples, c’est la fameuse approche holistique au coeur de la vision de HO KARAN qui prend en compte : l’alimentation, l’hygiène cosmétique, la pollution, les perturbateurs endocriniens, et surtout le stress !


Cinq mois après avoir arrêté ma pilule je fais une échographie et ô miracle, je ne présente plus aucun kyste aux ovaires. Pourtant j’ai encore tous les syndrômes d’un SOPK et d’une hyperandrogénie : acné, hirsutisme, prise de poids, règles irrégulières… La dermatologue me propose comme souvent des anti-androgènes pour limiter mon acné or tout le but de mon parcours est de comprendre comment fonctionne mon corps naturellement et les causes profondes de mon inflammation. Parce que la peau est notre baromètre, le reflet de notre état de stress, je ne souhaite plus voir l’acné comme une blessure mais comme une alerte que m’envoie mon corps face à un dysfonctionnement.

Les androgènes sont des hormones masculines principalement représentées par la testostérone. Chez la femme, ils sont produits par les ovaires mais aussi les surrénales. Or quand nous ressentons du stress, nos glandes surrénales libèrent une hormone appelée cortisol dans la circulation sanguine. Comme nous vous l’expliquons dans l’article “D’où vient l’acné adulte” “Le rôle du cortisol est d’aider le corps à rassembler de l'énergie pour répondre à une menace que le cerveau perçoit, mais lorsque le stress devient constant et que le taux de cortisol explose, tout se complique. Qui dit niveau élevé de cortisol, dit activation des sébocytes, ces fameuses cellules qui produisent le sébum. Ces sébocytes activés libèrent également des cytokines, l'un des principaux composants contribuant aux poussées d'acné. De plus, le stress chronique peut entraîner un microbiome déséquilibré dans lequel les bactéries responsables de l'acné peuvent se développer.”

Le stress chronique est donc une cause directe de l’acné adulte de part les stimulations hormonales qu’il entraîne, mais aussi une cause indirecte de part les comportements qu’il induit : envies de sucre qui provoquent un pic d’insuline (une hormone également liée à la production de sébum), manque de sommeil qui affecte la peau, consommation de cigarettes et d’alcool qui déséquilibrent le microbiote et favorisent la prolifération de bactéries responsables de l’acné…


Vaincre l’acné adulte : les remèdes holistiques qui ont fait leurs preuves chez moi !

Si l’on souhaite se débarrasser de l’acné adulte il est donc nécessaire d’avoir une approche holistique basée sur la réduction du stress de l’esprit, du corps et de la peau.

J’ai toujours pensé que j’étais une personne peu stressée, capable “d’encaisser”. Pourtant après deux hernies discales à 29 ans j’ai dû admettre que si mon esprit me leurrait, mon corps avait sûrement quelques messages à me faire passer. L’acné fait partie de ces messagers. Cette éruption acnéique, c’est du stress, des hormones, des chamboulements intérieurs. Si l’instabilité était autrefois beaucoup liée à l’adolescence, notre époque est particulièrement instable et source d’anxiété pour les adultes également : vie hyperactive, gestion solitaire des enfants, futur incertain, divorce…

1. Réfléchir aux causes psychologiques de l’acné

Ce que j’ai appris avec Alexandra Vignon c’est la nécessité de lâcher prise. Que je pouvais être ambitieuse, vouloir réaliser des tonnes de projets, mais aussi me foutre la paix. Qu’il fallait que j’apprenne à m’exprimer à la première personne et arrêter de me cacher derrière des “on” ou de relativiser mes problèmes par rapport à ceux des autres. L’acné force à se regarder en face, à aller chercher en soi. Alexandra m’a aussi aidée à vivre plus dans l’instant présent plutôt que dans un futur hypothétique après lequel je courrais toujours. Cet accompagnement a été un premier pas pour moi vers d’autres médecines alternatives (sophrologie, méditation, hypnose…) jusqu’à explorer l’ayahuasca une plante chamanique qui aide à se connecter à soi et au monde. Dans une version plus pragmatique et accessible, si vous souffrez d’acné et que vous avez testé toutes les crèmes du monde, vous pouvez tout simplement vous engager dans un suivi psychologique.


masque cure de verdure et antidote 10% shooting photo ho karan homme et femme

Si l’on souhaite se débarrasser de l’acné adulte il est donc nécessaire d’avoir une approche holistique basée sur la réduction du stress de l’esprit, du corps et de la peau.

J’ai toujours pensé que j’étais une personne peu stressée, capable “d’encaisser”. Pourtant après deux hernies discales à 29 ans j’ai dû admettre que si mon esprit me leurrait, mon corps avait sûrement quelques messages à me faire passer. L’acné fait partie de ces messagers. Cette éruption acnéique, c’est du stress, des hormones, des chamboulements intérieurs. Si l’instabilité était autrefois beaucoup liée à l’adolescence, notre époque est particulièrement instable et source d’anxiété pour les adultes également : vie hyperactive, gestion solitaire des enfants, futur incertain, divorce…

1. Réfléchir aux causes psychologiques de l’acné

Ce que j’ai appris avec Alexandra Vignon c’est la nécessité de lâcher prise. Que je pouvais être ambitieuse, vouloir réaliser des tonnes de projets, mais aussi me foutre la paix. Qu’il fallait que j’apprenne à m’exprimer à la première personne et arrêter de me cacher derrière des “on” ou de relativiser mes problèmes par rapport à ceux des autres. L’acné force à se regarder en face, à aller chercher en soi. Alexandra m’a aussi aidée à vivre plus dans l’instant présent plutôt que dans un futur hypothétique après lequel je courrais toujours. Cet accompagnement a été un premier pas pour moi vers d’autres médecines alternatives (sophrologie, méditation, hypnose…) jusqu’à explorer l’ayahuasca une plante chamanique qui aide à se connecter à soi et au monde. Dans une version plus pragmatique et accessible, si vous souffrez d’acné et que vous avez testé toutes les crèmes du monde, vous pouvez tout simplement vous engager dans un suivi psychologique.


2. Utiliser des “béquilles” - qui permettent de limiter le stress de l’esprit et de la peau - dont le CBD fait partie

Le système endocannabinoïde est un système de régulation de l’inflammation. Ses récepteurs agissent sur le système nerveux central et sur le système immunitaire.

L’ingestion de CBD va donc permettre de réduire le stress, l’anxiété, et de limiter la surproduction de cortisol associée. Je vous recommande pour cela l’Antidote 10% notre huile de chanvre biologique enrichie en CBD broad spectrum, jusqu’à une pipette par jour.


3. Une bonne hygiène cosmétique

L’acné étant la conséquence d’une prolifération bactérienne et d’une inflammation des glandes sébacées il est important d’avoir une bonne hygiène cosmétique

C’est pourquoi nous avons développé le tout premier masque anti-acné de HO KARAN, Cure de Verdure, qui associe des actifs anti-bactériens (huiles essentielles de chanvre, tea tree, thym, sarriette, sauge), des actifs anti-imperfections (niacinamide, zinc) et des actifs qui limitent l’inflammation et favorisent la régénération (CBD broad spectrum et spiruline). Vous pouvez l’appliquer deux fois par semaine sur l’ensemble du visage, le haut du dos, et le torse.

Je sais qu’il est très tentant de percer ses boutons blancs qui sont perçus comme le signe d’une mauvaise hygiène de vie. Mais pour éviter les démarcations pigmentaires et les cicatrices potentielles, je vous déconseille très grandement de les toucher. Ayez un peu de patience et asséchez-les avec un coton tige imbibé d’huile essentielle de chanvre et de tea trea. Il est important de viser uniquement le bouton. Je vous conseille également notre cannabooster détox matin et soir pour limiter la prolifération bactérienne, réguler la production de sébum sans assécher votre peau.

Pour atténuer de potentielles tâches violettes qui peuvent apparaître lors de la cicatrisation du bouton vous pouvez appliquer l’Antidote en huile du soir sur la peau afin d’accélérer sa régénération.

huile cbd 5% broad sprectrum anti-stress sommeil

Sold out
masque purifiant cbd cure de verdure

4. En attendant : camoufler ses imperfections

Je suis la première à ne pas apprécier mon propre reflet quand j’ai de l’acné, tout en souhaitant rester naturelle. Tout le pari est de trouver le juste équilibre entre l’estime de soi et ne pas se cacher derrière un masque de fond de teint sans lequel on n’est plus capable de vivre et sortir.

Voici quelques produits de maquillage mixtes et non comédogènes que j’utilise : l’anticerne Ilia pour cacher les rougeurs, la poudre libre minérale Tolériane de chez La Roche Posay, et de temps en temps, pour ne pas trop étouffer la peau quand je ne suis vraiment pas à l’aise avec mes boutons, le fond de teint liquide, Dermablend de chez Vichy que je mélange avec le SPF 30 Urban Feel Good de chez Seventy one afin de le rendre plus liquide et d’avoir une protection solaire.

Vous l’aurez compris si pour traiter l’acné adulte il n’y a pas de crèmes miracles, il y a néanmoins plein de solutions et surtout la quête d’une vie : trouver la sérénité.

Le healthy coffee Belleyme est ouvert du mardi au vendredi de 10h30 à 18h et à partir de 10h le week-end.
Réservation du sauna en ligne sur  https://belleyme-paris.com/
Prix d’une séance de sauna infrarouge : 45€

Photos : Valentin Le Cron

sauna infrarouge belleyme bien-etre holistique

Stressé en ce moment ?

Nous lançons la plus grande étude jamais réalisée sur le stress (participer ici)

À la clé : 15% de réduction sur tout l'e-shop hokaran.com et les résultats de l’étude, pour une vie garantie sans stress, dans votre boîte mail en avant-première !


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés